Claire-Strauss

Claire-Strauss

Interventions


intervention centre pénitentiaire du Pontet 05/16 avec l'auteure Strauss Claire


Etude du roman « Sur les pas de Jesse » de Claire Strauss

au centre scolaire du centre pénitentiaire du Pontet.

 
voir le lien UPR PACA

Avec l’autorisation de l’auteur, le travail s’appuie sur huit extraits de l’ouvrage et quelques fiches de recherche sur les deux premières parties. Ce roman se prête assez bien à une lecture suivie de ces passages bien choisis car cela n’altère en rien la compréhension globale de l’histoire.

 

Jesse et Sophie, deux jeunes filles dans la fleur de l’âge n’auraient jamais dû se croiser. Pourtant, du hasard de leur rencontre va naître un périple, un aller-retour entre Méditerranée et Atlantique, entre Marseille et Arcachon. L’aller en stop, le retour au volant d’un camion acheté d’occasion et « qui sent encore les odeurs de poisson ». Sophie était une lycéenne solitaire en proie à un sentiment de mal-être et de rejet. Sa vie a basculé le jour où elle a fait la connaissance de Jesse, éprise de liberté et pleine de vie. Elles partent à l’aventure sur les routes. Leur voyage de neuf mois est fait de riches rencontres et Jesse la marginale va beaucoup se dévoiler auprès de Sophie, la narratrice.
Mais un soir, un drame se produit...

Rencontre avec l’auteur

Ce roman, cette écriture ont beaucoup plu aux différents groupes de majeurs (RAN CFG et CAP) et de mineurs qui en ont fait une lecture suivie. L’auteur, qui habite à Eourres dans la vallée de la Méouge près de Gap, est ensuite venue à leur rencontre le 9 mai 2016 (le matin chez les mineurs, l’après-midi chez les majeurs). Les échanges ont été fructueux et intéressants. Claire Strauss est revenue sur la genèse de ce roman, elle a précisé les notions d’auteur, de narrateur, de personnage, de fiction. Les personnes détenues ont apprécié son « parler vrai » lorsqu’elle a parlé de son parcours, de sa dyslexie et de sa joie d’avoir réussi à faire publier ce premier roman. En prolongement de la lecture des aventures de Jesse et Sophie, elle a également abordé avec tous les groupes des questions essentielles autour du respect entre les hommes et les femmes, de la sensibilité féminine, de la dépendance à la cocaïne et surtout de la possibilité pour chacun de choisir son parcours de vie.

 

Ce fut une rencontre pleine de promesses qui aura permis aux personnes détenues, pour la plupart lecteurs irréguliers, d’apprivoiser un peu plus les mots et de se familiariser encore davantage avec l’univers des romans et de la lecture longue.

Jean Luc Bourdeau, enseignant spécialisé Centre Pénitentiaire Avignon-Le Pontet

 

 

Le témoignage de Claire Strauss :

Ce fut une rencontre très enrichissante.

Les deux groupes étaient totalement différents :

- Les mineurs, difficiles à canaliser sur un sujet, de ce fait, ont posé une multitude de questions. J'ai dû m'adapter et réduire mes réponses pour me tenir à leur temps de concentration très court tout en gardant le cap sur « les choix de vie ».

- Le groupe des adultes, durant la première heure, était à mon sens un peu trop nombreux pour que l'attention soit entière et respectueuse de chacun. Il y a toutefois eu des questions pertinentes et un moment lecture qui a su captiver l'attention de tous. Puis, dans un second temps, le groupe s'est réduit à une quinzaine de personnes, la qualité d'écoute et de questions est alors devenue réelle.

Ils ont été très intéressés par mon parcours de dyslexique en échec scolaire et par mon expérience de femme sur la route.

Pour moi, ce fut une bonne expérience, une expérience que j’aimerais renouvelée dans d’autres centres pénitentiaires.


11/10/2016
0 Poster un commentaire

intervention Lycée de Vaison la Romaine 2016

Lettre des lycéens suite à notre rencontre printemps 2016 :

Lycée de Vaison la Romaine

12596290_957429027666760_1025358710_n (1).jpg

Chère madame Strauss,

 

 

Tout d'abord nous voulons vous remercier de votre intervention qui rentre dans le cadre de notre objet d'étude : la mort de l'héroïne dans le roman.

 

Sur les Pas de Jesse évoque des problèmes sociaux contemporains. Les héroïnes ont à peu près notre âge et cela rapproche notre réalité de leur histoire, on se sent concernés.

Les problèmes abordés nous ont fortement interpellés, c''est un roman qui permet d'ouvrir les yeux sur le monde qui nous entoure qu'on ne connaît pas forcément.

Quand la prof nous dit qu'il y a une visée dans un roman du 19e, on ne comprend pas parce qu'on ne connaît pas cette société, on n'y a pas vécu alors que dans ce roman, comme il parle du monde dans lequel on vit, on comprend bien mieux la visée du roman.

En effet, lors de la lecture de certains extraits en classe, nous étions tous captivés par le réalisme des scènes étudiées. D'autre part, nous avons apprécié le vocabulaire et la syntaxe simples et contemporains qui nous ont permis une meilleure compréhension.

On prend conscience de certains dangers auxquels on peut être confrontés.

 

Toutefois, lors de notre rencontre, vous nous avez expliqué que le but du roman n'est pas de proposer une morale mais de proposer une réflexion à partir de notre propre expérience pour prendre conscience soi-même des chemins à suivre ou à ne pas suivre.

Vous avez insisté sur la nécessité pour chacun de prendre sa vie en mains, de faire ses choix et de les assumer jusqu'au bout en pleine conscience.

L'évocation de votre dyslexie et le succès de votre roman nous ont montré qu'il est possible de surmonter ses difficultés quelles qu'elles soient afin d'atteindre son objectif.

Nous avons appréciés votre décontraction, votre dynamisme, votre simplicité, votre aisance, votre envie de partager Sur les Pas de Jesse.

 

Nous vous remercions d'avoir pris de votre temps et d'avoir répondu à nos questions, nous souhaitons pour Le Chêne de Lola autant de réussite. Nous ne manquerons pas de le lire dès qu'il sera publié.

 

La classe de première S2


10/10/2016
0 Poster un commentaire

Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser